Aller au contenu

Menu principal:

Patrick Clerc, artiste plasticien mêlant art brut et vision écologique, Paraza, France


Planète bleue


Contre l'assèchement des consciences !
|Histoire d'eau|

Ce n'est pas tant la quantité d'eau qui fait défaut sur terre mais notre façon de l'utiliser, voire notre propension à ne pas la prendre en compte lors de nos prises de décision.

L'Homme pointe du doigt ses diverses activités économiques, agricoles ou ses habitudes de vie comme étant
LA SOURCE du problème.
Dans les faits, le problème naît en amont :
Dans la représentation qu'il se fait de lui-même sur la planète.
C'est une vision anthropocentrique qui est actuellement valorisée
et
la notion d'écosystème y a été laissée pour compte.

Il en découle la certitude (ou d'une volonté) que toute richesse est mise à la disposition de l'Homme. Associé au libre marché, ce mode de pensée où tout est une
richesse exploitable, permet à l'individu d'en faire le commerce et justifie toutes actions et démarches pour se la procurer.
Souvent nous ne sentons plus le poids de notre imaginaire dans la banalité de notre rapport à l'eau.
Si des propositions artistiques peuvent nous inviter à réactiver cet imaginaire, à se souvenir des mythes, légendes,
histoires liés à l'eau et à comprendre leur incidence sur l'économie, les techniques, la ville, la gestion de la ressource, et sur notre vie quotidienne…alors on peut penser que l'art est aussi au service d'une gestion de l'eau respectueuse de l'avenir, raisonnée et solidaire.

Cliquez sur l'oeuvre pour l'agrandir puis pour la fermer


Copyright © 2012-2017 Artès Web Tous droits réservés.
_______________________________________________________________________________________________


Revenir au contenu | Revenir au menu