Aller au contenu

Menu principal:

Patrick Clerc, artiste plasticien mêlant art brut et vision écologique, Paraza, France


Présentation

L'artiste

Patrick Clerc une présentation | Rédaction Mécèn'art |

Plasticien né à Alger, autodidacte depuis 20 ans, inscrit à la MDA et formateur d'adultes. Il a déjà à son actif une reconnaissance internationale : il a été l'artiste français choisi en 2008 pour faire l'affiche de la fête de la musique du Japon dans le cadre de l'anniversaire des 150 ans de coopération culturelle entre nos deux pays. Installé en région parisienne (95), il prépare dans l'Hérault l'ouverture d'un atelier-galerie en éco-construction (en paille, pour 2010). "L'idée directrice que j'explore s'apparente à une quête politique d'orientation écologique que je traduis en propositions plastiques = une façon de lire le monde, de mettre en valeur ce que la nature et le temps oeuvrent sur la matière, les matériaux…d'où l'utilisation de matériaux naturels telles les ocres, ramassées ici et là, les minéraux, les sables, les terres diverses. Mais aussi les déchets , les rouilles de toutes sortes dès lors que ces éléments présentent à mes yeux un intérêt esthétique."

Patrick explique les étapes de son parcours plastico-environnemental par ses expériences personnelles, géographiques et artistiques : "Parti de la bande dessinée, en passant par le courant affichiste, la participation à un atelier de travail sur le bauhaus m'a conduit sur d'autres pistes pour en arriver aux propositions actuelles. Elles révèlent aussi un parcours personnel qui se rend plus explicite = enfance dans le désert algérien, épopée d'un retour en métropole à l'adolescence, participation active au mouvement hyppie…" Après une "traversée du désert" enrichissante, Patrick se situe à la frontière du recyclage, du land-art et de l'art brut.

Il cite tour à tour des références indiennes, africaines, asiatiques comme sources d'inspirations écologiques et spirituelles. "Inspiré aussi par les textes indiens (lokata- sioux) et hindouistes (védas) qui déjà développent un argumentaire écologique, je mets en scène des éléments en leur hommage ; une inspiration. Ce qui m'a amené aussi à travailler d'autres dimensions essentiellement explorées dans une orientation indianiste telle que l'énergie de l'Homme ; la pratique du shintaïdo (12 ans de pratique à ce jour) m'aide à comprendre certains rapports à la nature de civilisations vivant en dehors des repères rationnels de notre civilisation occidentale. Un autre travail, à partir des mêmes médiums, explore la trace de l'énergie travaillée au travers certaines méditations ou katas. L'utilisation de la cendre lie ma recherche plastique à cette dimension plus spirituelle et m'a amené aussi à chercher du côté chamanique et des sorciers africains le sens de l'utilisation de certains " faire " qui m'ont amené à questionner l'art brut."


A lire sans modération : " Patrick Clerc, un art aux facettes multiples pour un talent grandissant" dans Ma Déco Magazine, 15 octobre 2013

Copyright © 2012-2017 Artès Web Tous droits réservés.
_______________________________________________________________________________________________


Sous-menu


Revenir au contenu | Revenir au menu